Comment devenir entrepreneur ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous voulez concrétiser votre rêve, celui de devenir un entrepreneur et de donner vie à une startup ? Découvrez les qualités d’un bon entrepreneur et les étapes à suivre pour fonder votre entreprise sur des bases solides. Vous aurez par ailleurs plus de conseils encore sur le site Information entreprise dont sont tirés les conseils qui suivent.

Les qualités d’un bon entrepreneur

Être un bon leader

Devenir entrepreneur est une chose, être un bon entrepreneur en est une autre. Avoir l’âme d’un leader est un atout qui contribuera au succès de votre entreprise et à l’évolution de chacun de vos collaborateurs dans leur carrière. Un dirigeant de société doit savoir motiver chaque acteur qui participe, de près ou de loin, à son projet. Le sens de l’écoute et la capacité d’analyse sont donc des qualités importantes pour devenir entrepreneur.

Savoir gérer les échecs et persévérer

Il ne fléchit pas devant les obstacles. Les erreurs sont à éviter le plus possible, mais il faut aussi savoir prendre des risques de manière raisonnée. Les dirigeants aguerris vous confirmeront que les difficultés font partie de leur quotidien. Un échec ou un succès n’est pas une fin, il doit faire partie du chemin. Un bon entrepreneur sait que la vie est une sorte d’étude permanente. De nombreuses choses que l’on n’acquiert pas forcément durant nos années d’études pourront être apprises au cours de l’expérience.

Être un gestionnaire connecté

Les entrepreneurs de notre époque doivent aussi être des gestionnaires connectés. Ils ont besoin de s’informer le plus que possible pour multiplier les idées, les concrétiser et les faire développer. Sans oublier les tas d’outils disponibles qu’Internet met à leur disposition afin de faciliter leur travail et ceux de leurs collaborateurs.

Les étapes à suivre pour devenir entrepreneur

Faire un business plan

Un business plan est un dossier de présentation solide qui vous servira de repère. Il permet à vos interlocuteurs, dont les financiers, de mesurer la maturité du projet. Les entrepreneurs de nos jours privilégient notamment le business model qui met en avant les points qui caractérisent le projet, ce qui le différencie des autres et qui peut le démarquer parmi les concurrents. Attention cependant à garder une teneur crédible. Il n’y a pas de règles précises pour sa conception. Par contre, il est important qu’il soit ordonnancé de manière logique. Les informations citées doivent provenir de sources fiables et contenir des justificatifs.

Se choisir des collaborateurs

Il est impossible de tout maîtriser tout seul. Des compétences complémentaires aux vôtres feront avancer votre startup rapidement et efficacement. Que ce soit pour vos associés ou pour vos salariés, avoir une même vision des choses est un critère important. Privilégiez les gens en qui vous avez confiance.

Officialiser l’existence de son entreprise

Cette étape consiste à lui trouver la bonne forme juridique. Alors que le pourcentage de risque d’échec est toujours élevé, il est conseillé d’opter pour un statut qui limite la responsabilité des fondateurs. Les jeunes entrepreneurs choisissent par précaution les statuts de SA, SAS ou SARL. Il convient néanmoins de se renseigner sur chacun de ces statuts, ayant chacun leur degré de flexibilité et leur mode d’organisation différents. Choisissez votre statut juridique selon vos objectifs et l’ampleur de votre projet.

Lever des fonds

C’est facultatif selon les ressources et les moyens déjà à la disposition de l’entrepreneur et de ses collaborateurs. S’il n’y a pas suffisamment de fonds, il sera nécessaire de solliciter différentes solutions financières. Entre les aides privées et publics, il faudra bien choisir. Les jeunes entrepreneurs se tournent vers les banques qui privilégient les jeunes créateurs, le financement participatif ou les business angels. Sinon, d’autres solutions comme le crowdfundind et l’emprunt bancaire peuvent aussi vous servir d’échelle.

Se faire connaître

Les médias, les réseaux sociaux, les concours de startup, la communication de proximité… de nombreux moyens de communication sont maintenant à la disposition des startups pour se faire connaître. Aucun n’est à négliger pour entrer et rester dans la course.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 18 =