Comment les boîtes en carton sont-elles fabriquées ?

Fabriquées à partir de ressources renouvelables et faciles à recycler

La fabrication des boîtes en carton ondulé implique un certain nombre de processus qui peuvent être très intéressants. Voulez-vous en savoir plus sur les principes de base ?

Des arbres au papier Kraft

L’une des premières étapes consiste à transformer les arbres en papier kraft. Les arbres les plus couramment utilisés pour ce processus sont le pin, l’épicéa, le sapin et le bouleau argenté. Ces arbres ont des longues fibres, ce qui confère au papier kraft une grande résistance à la déchirure, à la fente et à l’éclatement. Autant de qualités pour un papier plus résistant.

Les arbres tels que ceux mentionnés ci-dessus sont des ressources naturelles et renouvelables, ce qui signifie qu’ils peuvent être reconstitués au fil du temps. La gestion responsable implique de planter de nouveaux arbres lorsque les arbres existants sont récoltés, ce qui signifie moins de dommages pour l’environnement.

L’aspect et la couleur du papier kraft dépendent des arbres dont il est issu. Il peut varier du brun clair au brun foncé et même parfois d’une couleur jaunâtre. Le processus de fabrication du papier Kraft implique la réduction en pâte des copeaux de bois, ce qui commence par l’écorçage des troncs d’arbres et leur déchiquetage en petits copeaux. Ces copeaux sont ensuite placés dans un grand réservoir à haute pression et cuits dans une solution de produits chimiques principalement alcalins. Une fois la pression relâchée, les copeaux se transforment en fibres. C’est assez étonnant, vous ne trouvez pas ?

Les arbres contiennent une substance semblable à de la colle, appelée lignine, qui lie les fibres individuelles du tronc d’arbre. Cette lignine n’est pas bonne pour la fabrication du papier et doit donc être éliminée. Les solutions alcalines utilisées en cuisine permettent de dissoudre la lignine et d’augmenter la résistance de la pâte. C’est ce que l’on appelle souvent le processus de sulfatage et c’est de là que vient le nom Kraft, qui signifie « force » en suédois. Après diverses autres étapes, les fibres sont transformées en lourds rouleaux de papier Kraft prêts à être transformés en carton.

Du papier kraft au carton ondulé

Le carton ondulé se compose généralement d’au moins trois couches : une couche intérieure et une couche extérieure, entre lesquelles se trouve une section ondulée. Cette section ondulée confère au carton sa résistance et sa protection contre les chocs, ce qui est important pour l’emballage, n’est-ce pas ? Le processus d’ondulation se déroule sur des machines appelées onduleuses, qui peuvent être aussi grandes qu’un terrain de football. Imaginez !

Certains rouleaux de papier kraft peuvent être utilisés comme support de l’ondulation, tandis que d’autres peuvent être utilisés pour le revêtement intérieur et extérieur. Dans l’onduleuse, les différents rouleaux de papier sont ondulés et collés pour former le carton ondulé qui est prêt à être transformé en nouvelles boîtes en carton, dont certaines peuvent être achetées ici.

Carton ondulé en boîtes

Une fois le papier kraft transformé en carton ondulé, une refendeuse découpe les feuilles de carton en continu en grandes boîtes prêtes à être acheminées vers d’autres machines pour un traitement ultérieur, qui comprend généralement le rognage, le collage et l’impression.

Par exemple, plusieurs machines plient les boîtes le long des lignes de découpe, puis collent ou agrafent les découpes aux endroits appropriés. Les sections sont pliées ensemble pour former le produit fini, à savoir une boîte en carton ondulé, que vous avez probablement déjà utilisée à maintes reprises. Les boîtes plates finies sont ensuite cerclées et empilées, prêtes à être expédiées.

Le recyclage

Nous sommes heureux de dire que les processus respectueux de l’environnement, tels que le recyclage, ont continué à prendre de l’importance et il est très courant aujourd’hui qu’au lieu d’utiliser des fibres vierges provenant d’arbres pour la fabrication du carton, la majeure partie du contenu du carton soit constituée de matériaux recyclés – ce qui semble être un pas dans la bonne direction.

La plupart, sinon la totalité, des nouvelles boîtes en carton contiennent un certain pourcentage de carton recyclé. Même dans le cas des boîtes fabriquées principalement à partir de carton kraft vierge, l’ondulation entre les doublures est généralement fabriquée à partir de carton recyclé. Aujourd’hui, de nombreuses boîtes sont fabriquées à partir de matériaux 100 % recyclés, provenant de cartons existants, tels que des boîtes de seconde main, ainsi que d’autres produits de papier de seconde main. Au lieu de fibres d’arbres, les matériaux recyclés constituent le point de départ et sont soumis à des processus tels que le désencrage et l’élimination d’autres impuretés, avant de suivre les mêmes processus que le kraft vierge lorsqu’il est transformé en boîtes en carton.

Le carton recyclé se distingue souvent par les imperfections mineures de son aspect par rapport au kraft vierge. L’une des qualités qui rendent le recyclage du carton si simple et si efficace sur le plan environnemental est que la fibre a déjà été traitée. Selon Planet Ark, l’utilisation de matériaux recyclés pour fabriquer des boîtes en carton signifie que,

« de grandes quantités d’eau (jusqu’à 99 % de moins) et d’énergie (jusqu’à 50 % de moins) ».

En outre, le carton recyclé produit moins de sous-produits et de déchets, ce qui semble également excellent pour l’environnement.

Une victoire pour l’environnement

Une autre raison qui incite les fabricants à produire du carton à partir de matériaux recyclés est qu’il est beaucoup moins cher à fabriquer. Les matériaux recyclés n’ont pas besoin d’être cuits ou lavés pour être débarrassés de la lignine, ce qui se traduit par une réduction des coûts. En raison de la facilité de recyclage et des économies réalisées, il est probable que l’utilisation de matériaux recyclés pour fabriquer des boîtes en carton continuera à se développer à l’avenir – et n’est-ce pas là une formidable victoire pour l’environnement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 10 =