Qu’est-ce qu’il manque au Bitcoin pour intéresser plus les Français ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Plusieurs études ont montré que les Français s’intéressent de plus en plus aux cryptomonnaies. Toutefois, la majorité des gens reste réticente à l’idée de les adopter. Découvrez dans ce billet ce qu’il manque au Bitcoin pour intéresser davantage les Français.

La France, un pays crypto sceptique ?

La France compte environ 1 à 2 millions d’investisseurs dans les cryptomonnaies, selon l’AMF. Une étude conjointe du cabinet KPMG et de l’institut Ipsos révèle quant à elle que 8 % des Français détiennent des cryptoactifs. Malgré ces chiffres, il est difficile d’imaginer la majorité des Français investir sur les monnaies virtuelles dans les prochaines années. Du moins, si on s’en tient à l’enquête mondiale réalisée par la plateforme Bistamp. En effet, selon les résultats de ce sondage mené auprès de 28 563 personnes répartis dans 23 pays, 60,5 % des Français interrogés jugent le bitcoin et les autres cryptomonnaies peu fiables. A contrario, 67 % des répondants des autres nationalités estiment que l’investissement dans les cryptomonnaies constitue une option judicieuse.

Les raisons du manque d’engouement des Français pour les cryptomonnaies

Interrogé sur les raisons pouvant expliquer la réticence des Français à adopter les cryptomonnaies, le CEO Europe de Bitstamp (Jean-Baptiste Graftieaux) a avancé plusieurs arguments. Le premier est le manque de formation et d’éducation des investisseurs particuliers. En effet, jusqu’à une période récente, il n’existait pas un cadre formel pouvant permettre à ceux qui s’intéressent à ce type d’investissement de maîtriser tous ces contours. Toutefois, cette défaillance commence à être corrigée avec les formations spécialisées offertes par des plateformes comme Bitcoin 360 ai et l’intégration des cours portant sur les cryptomonnaies dans les formations universitaires en finance. Le deuxième argument avancé par Jean-Baptiste Graftieaux est le manque d’opportunité d’utilisation des cryptomonnaies dans le monde réel.

En effet, les Français possédant le Bitcoin et les autres monnaies électroniques ont du mal à les utiliser pour réaliser des transactions financières. Dès lors, elles ne sont intéressantes que pour ceux qui s’intéressent à leur côté spéculatif. Par ailleurs, il n’existe toujours pas une règlementation européenne claire relative aux cryptomonnaies. On peut donc comprendre la réticence des populations qui ne souhaitent pas prendre le risque d’investir dans un milieu où ils ne savent pas exactement à quoi s’attendre. Enfin, l’empreinte environnementale de la blockchain est également un facteur qui peut expliquer le manque d’engouement des Français pour les cryptomonnaies. En effet, l’impact écologique d’un bitcoin est estimé à 168,9 tonnes de CO2, soit 90 vols Paris-Newyork. À une époque où les populations se préoccupent de plus en plus de l’avenir de la planète, on peut comprendre leur réticence à adopter une solution aussi polluante.

Les ajustements à opérer pour que le Bitcoin intéresse davantage les Français

En se basant sur l’analyse du CEO Europe de Bitstamp, on peut dire que le Bitcoin intéresserait davantage les Français :

  • Si des dispositions légales claires sont mises en place pour réguler le marché des cryptomonnaies ;
  • S’il est possible d’utiliser les cryptomonnaies comme toute autre monnaie dans les transactions bancaires, financières ;

Si une alternative plus écologique peut être adoptée par les mineurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 14 =