L’équipement dont chaque studio de tatouage a besoin

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les studios de tatouage professionnels doivent être équipés d’une grande quantité d’outils spécialisés afin d’être sûrs et d’offrir un service de qualité. Le tatouage en tant que processus n’a peut-être pas beaucoup changé depuis des milliers d’années, mais l’équipement évolue constamment. Voici un guide de l’équipement que tout studio de tatouage devrait avoir à portée de main.

Les Aiguilles

Les aiguilles de tatouage stériles sont un must pour tout studio. Le tatouage est, bien sûr, beaucoup plus ancien que la production d’aiguilles métalliques. Les premiers tatoueurs utilisaient des épines et des maillets en bois pour tatouer les gens, une technique qui est encore pratiquée dans certaines parties du monde. Les aiguilles modernes se présentent sous de nombreuses formes. Les aiguilles à plusieurs pointes sont utilisées pour les travaux d’ombrage, tandis que les contours sont généralement tatoués avec des aiguilles fines de 1 à 10 pointes.

La machine à tatouer

Bien que certains tatoueurs professionnels utilisent le hand poke pour créer leurs œuvres, la grande majorité du tatouage moderne se fait à l’aide d’une machine. Les machines à tatouer sont devenues populaires au début du 20e siècle et n’ont pas beaucoup changé depuis ces débuts. Elles utilisent des engrenages pour transformer le mouvement d’un moteur en mouvement vertical. Plus l’action d’une machine à tatouer est douce, plus il est facile pour un tatoueur de garder une main stable. Les machines à tatouer sont souvent l’un des d’équipements les plus coûteux d’un studio.

L’équipement de stérilisation

L’équipement de stérilisation est un élément extrêmement important pour tout matériel pour les studios. Les tatouages sont constitués de milliers de plaies ouvertes provoquées par l’entrée et la sortie de l’aiguille. Pour cette raison, l’équipement doit être suffisamment stérile pour éviter les infections. Les aiguilles elles-mêmes sont en grande partie emballées de manière stérile, et n’ont donc pas besoin d’être stérilisées. La méthode la plus courante pour stériliser les autres équipements de tatouage qui doivent être réutilisés est la stérilisation à la vapeur. De nombreux studios de tatouage disposent d’autoclaves à vapeur : des armoires capables de produire de la vapeur extrêmement chaude en toute sécurité afin de stériliser le matériel. La stérilisation à la vapeur a été inventée en 1679 par le médecin français Denis Papin.

Les chaises et bancs adaptés au tatouage

Des chaises et des bancs réglables permettent aux clients d’être à l’aise et accessibles pendant le tatouage. Les bancs et les chaises de tatouage sont très similaires au mobilier de coiffure et de soins de santé et dont ils tirent leur origine.

L’EPI

L’équipement de protection individuelle, ou EPI en abrégé, est nécessaire pour assurer la sécurité du tatoueur et de ses clients. Le tatouage peut être une activité assez sanglante, et toutes les précautions doivent être prises pour éviter l’échange de sang d’un client à un tatoueur.

L’encre à tatouer

Les studios de tatouage ont naturellement besoin d’un approvisionnement en encre spécialisée de bonne qualité. L’encre de tatouage n’est généralement pas fabriquée de la même manière que les encres d’écriture ou les colorants traditionnels. Au lieu de cela, il est composé de pigments en suspension dans un matériau porteur. Les tatoueurs modernes utilisent des encres dont les pigments sont composés de sels métalliques ou de matières plastiques. L’encre de tatouage traditionnelle fabriquée autrefois à la main contenait une grande variété de pigments, le plus souvent composés de cendres de bois. Le porteur est extrêmement important. Il permet de garder les pigments stériles, faciles à travailler et mélangés uniformément. Les fabricants d’encre de tatouage ne sont pas tenus d’énumérer les ingrédients, mais la norme industrielle pour les encres modernes est très élevée. Certains artistes spécialisés mélangent encore leurs propres encres, mais cela est de plus en plus rare en raison du temps que cela prend.

Le papier transfert

Le papier transfert permet à un tatoueur de dessiner un motif et de le transférer sur la peau d’un client, lui donnant ainsi un contour à suivre pour créer le tatouage. Cela aide également à choisir le placement. En utilisant le papier transfert, un tatoueur peut montrer à ses clients comment leur dessin apparaîtra sur différentes parties de leur corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 19 =