Peut-on apprendre une langue étrangère à n’importe quel âge ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Devenir polyglotte optimise les capacités du cerveau en aidant à mieux analyser les données. Un polyglotte perçoit plus vite les messages de son entourage et évite certaines erreurs. Ceci est l’une des plus belles raisons qui poussent un grand nombre de personnes à s’intéresser aux langues étrangères. Une question subsiste cela dit auprès des moins confiants. Quel est l’âge idéal pour apprendre une langue étrangère ? Découvrez ici les meilleurs éléments de réponse.

Apprendre une langue étrangère : y a-t-il un âge idéal ?

En général, tout le monde conçoit que les enfants (les plus petits, surtout) ont plus de facilité à acquérir des connaissances. Il est vrai que les enfants ont plus d’habileté à vite comprendre une langue différente de leur langue maternelle. Mais, permettez-nous de vous rassurer sur le fait qu’il n’y a pas d’âge ou une période convenable pour apprendre une langue étrangère. Toute personne qui désire s’exprimer dans une nouvelle langue peut s’y mettre et réussir au bout de quelques mois d’apprentissage.

La période critique ou sensible : que retenir sur ce point ?

Certaines études ont permis aux chercheurs d’identifier les périodes où il est plus simple d’apprendre une langue étrangère. Michele Daloisio a d’ailleurs révélé dans l’une de ces communications que « les enfants de 0 à 3 ans sont capables d’acquérir une prononciation parfaite et de développer des habiletés linguistiques ».

Cette capacité pourrait être conservée jusqu’à 8 ans, mais avec beaucoup plus d’effort. S’ensuivrait la période sensible qui se prolonge jusqu’à 22 ans où « les fortes potentialités neurologiques […] permettent de développer une bonne compétence linguistique ».  Cependant, il est assez difficile de comparer cette compétence à celle d’un natif.

Après la période sensible, il serait plus difficile d’apprendre une langue étrangère. L’acquisition de la langue serait influencée par des facteurs contextuels et personnels (intelligence, style d’apprentissage). Par contre, il existe aujourd’hui des approches pédagogiques et des méthodes spécifiques qui repoussent ces limites de la ‘’période sensible’’.

Quelles sont les astuces pour mieux apprendre une langue étrangère ?

Il existe deux moyens efficaces d’apprendre une nouvelle langue. Il s’agit des outils numériques et des formations présentielles ou quasi immersives.

Les outils numériques

Plusieurs outils numériques ont été développés pour faciliter l’apprentissage des différentes langues étrangères. Le choix est vaste et surtout orienté vers l’acquisition auditive. Vous pouvez par exemple utiliser :

  • les applications de langues ;
  • la reconnaissance vocale des smartphones ;
  • les sites internet d’apprentissages en ligne.

Certaines plateformes spécialisées proposent aussi des formations pour apprendre toutes les langues, surtout les plus parlées au monde (anglais, espagnol, l’arabe…).

Les formations présentielles ou quasi immersives

Il est aussi possible de vite apprendre une langue étrangère en suivant une formation présentielle. En effet, certaines structures disposent des notions théoriques et pratiques fondamentales pour s’exprimer dans certaines langues. À la fin d’une bonne formation, vous serez en mesure de bien communiquer dans la langue que vous auriez choisie.

Les formateurs sont des experts qui pourront vous aider à atteindre vos objectifs en quelques mois d’apprentissage. D’un autre côté, les formations quasi-immersives visent à vous rapprocher des natifs parlant cette langue. Ainsi pour apprendre l’anglais par exemple, il suffit de visiter les États-Unis ou un quelconque pays doté d’un excellent niveau de langue anglaise. Au moyen de conversations régulières avec les habitants du pays, vous maîtriserez assez rapidement la langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 12 =